Éliminer le choléra dans l’île d’Hispaniola

Écouter /

(Photo : ONU)

L'Organisation panaméricaine de la santé (OPS), en coordination avec les représentants des organisations internationales se sont engagés à promouvoir les investissements dans l’eau et l’assainissement en vue d’éliminer le choléra dans l’île d’Hispaniola.

L'Organisation panaméricaine de la santé a exhorté les pays et les organismes donateurs à appuyer l’éradication du choléra de l’île à l’aide de nouveaux investissements dans l’infrastructure de l’eau et de l’assainissement et à tenir les promesses qu’ils avaient faites dans ce sens après le séisme en Haïti en 2010.

L’étape suivante est de recueillir les fonds nécessaires et mobiliser les engagements qui ont été pris antérieurement.

Selon les estimations, plus d’un demi-million de personnes ont contracté le choléra en Haïti entre le mois d’octobre 2010, quand la flambée a démarré, et le mois de mai 2012 et plus de 7 000 personnes sont décédées.

” Cette situation est inadmissible et requiert notre attention conjointe. Seules des améliorations profondes dans les systèmes d’eau et d’assainissement d’Haïti pourront apporter avec le temps des solutions durables à l’épidémie “, a affirmé le Dr Jeab-Luc Pobcelet, Directeur régional pour les secours d’urgence et la préparation aux catastrophes, l’Organisation panaméricaine de la santé.

Avant le tremblement de terre de janvier 2010, 69% seulement des résidents d’Haïti avaient accès à l’eau potable. L’accès à l’assainissement en Haïti avait diminué, en passant de 26% de la population en 1990 à 17% en 2010. En République dominicaine en 2010, 86% de la population avaient accès à de meilleures sources d’eau potable et 83% avaient accès à un meilleur assainissement.

Interview : Jean-Luc Poncelet, Directeur régional pour les secours d’urgence et la préparation aux catastrophes, l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) ; propos recueillis par Maha Fayek

Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...