Darfour : la MINUAD fait état d’un recul des violences intercommunautaires dans la zone de Jebel Amer

Écouter /

Une mère et son enfant dans un camp de déplacés du Darfour, au Soudan.

L’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) a annoncé mercredi que les tensions intertribales récemment observées dans la région autour de la question du contrôle des mines d’or se sont atténuées, mais que la situation demeure volatile.

« Les affrontements auraient provoqué le déplacement de près de 60.000 personnes et auraient coûté la vie à au moins 100 autres », a déploré la MINUAD dans un communiqué de presse.

Le 5 janvier dernier, des combats avaient éclaté dans la zone de Jebel Amer, à proximité de Kabkabiya, au Nord-Darfour, suivis de pillages, de villages incendiés et du déplacement de milliers de civils contraints de fuir vers les localités de Kabkabiya, Saraf Omra et d’Al-Sereif.

Informée de cette situation, la MINUAD a dépêché à Jebel Amer une équipe de vérification, qui a découvert que la plupart des personnes déplacées se sont réfugiées dans des écoles et d’autres établissements publics.

Afin de faciliter l’assistance humanitaire, la MINUAD a dépêché à El Sereif et Garrah Azawia un convoi avec son bord 75 tonnes d’articles de première nécessité, dont des bâches en plastique, des couvertures, des jerrycans, des matelas et des moustiquaires.

La Mission a également fourni des escortes aux convois du Programme alimentaire mondial (PAM), qui devraient atteindre le district de Kabkabiya dans les prochains jours. La MINUAD appuie également activement les efforts de médiation et réconciliation en cours.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
22/09/2014
Loading the player ...