Tchad : les opérations de lutte se poursuivent contre la prolifération acridienne dans le nord du pays

Écouter /

Criquets pèlerins (Photo : FAO)

Le Tchad, pays de la bande sahélienne, a connu cette année, comme ses voisins, une menace acridienne importante, la plus sérieuse depuis 2005. Les pluies abondantes de l'été ont entraîné des conditions écologiques exceptionnellement favorables permettant une seconde génération de reproduction du criquet pèlerin en septembre. Plus de 50 millions de personnes ont risqué d'être directement affectées au Tchad, au Mali, en Mauritanie et au Niger.

Le Gouvernement du Tchad, avec l'appui de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), a pu contenir cette menace.

Les opérations de prospection et de lutte se sont poursuivies comme nécessaire en octobre et novembre au Mali, en Mauritanie, au Niger et au Tchad. L'appui logistique continue afin de renforcer davantage les capacités de prospection et de lutte au Tchad et au Mali. Le but est d'éviter que de nombreux essaims quittent le Sahel avec le dessèchement de la végétation et ne gagnent le nord-ouest de la Mauritanie, l'Algérie, la Libye et, peut-être, le Maroc.

Compte tenu de la gravité de la situation, des actions ont été entreprises pour protéger les cultures, contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, protéger l'environnement et réduire le potentiel de migration d'essaims vers les pays voisins.

(Reportage au Tchad de Nako Madjiasra pour la FAO)

Classé sous Environnement, Reportages.
Le dernier journal
Le dernier journal
17/09/2014
Loading the player ...