Syrie : Le PAM va distribuer des vivres aux personnes sinistrées à Yarmouk

Écouter /

Le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, à Damas

Le Programme alimentaire mondial (PAM) va commencer à fournir de la nourriture prête-à-manger à 125.000 Palestiniens les plus vulnérables et aux Syriens déplacés pris au piège dans les combats autour de camp de Yarmouk à Damas.

Le camp densément peuplé, qui est à huit kilomètres du centre de Damas, a été le foyer de la communauté des réfugiés palestiniens en Syrie, la plus grande depuis 1957. Des milliers de Syriens déplacés qui ont fui les combats acharnés à Damas et dans les régions avoisinantes, s'y sont installés récemment.

Ces derniers jours, les réfugiés palestiniens et des milliers de Syriens déplacés qui avaient trouvé refuge dans le camp ont fui, en raison de la violence dans Yarmouk. Beaucoup d’entre eux sont maintenant dans les maisons de proches, des mosquées, des abris publics et des écoles. Ils ont quitté le camp avec leurs enfants tentant de traverser la frontière pour le Liban voisin.

Le PAM fournira environ 12 kilogrammes de nourriture pour chaque famille par semaine, composé de denrées alimentaires prêtes-à-manger, y compris des produits en conserve. L’agence alimentaire de l’ONU fournit de la nourriture prête-à-manger lorsque les bénéficiaires n’ont pas accès au gaz de cuisine ou d'un coin cuisine.

Pour cette opération d’urgence, il faudra se procurer immédiatement un montant supplémentaire de 1,5 million de dollars, plus de 580 tonnes de nourriture – suffisamment pour alimenter 125.000 personnes pendant trois mois.

Le PAM fournit une aide alimentaire à une moyenne de 1,5 millions de personnes chaque mois dans les 14 gouvernorats en Syrie. A Yarmouk, le PAM travaille en coordination avec l'UNRWA qui a pour mandat d’aider les réfugiés palestiniens au nom de la communauté internationale. Le PAM travaille aussi en collaboration avec le Croissant-Rouge arabe syrien (SARC) et d’autres partenaires locaux, ainsi que les Agences du Système des Nations Unies comme l’UNICEF et le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/09/2014
Loading the player ...