Syrie : Brahimi évoque un plan de sortie de crise

Écouter /

Lakhdar Brahimi, l’Émissaire Spécial pour les Nations Unies et la Ligue des États arabes pour la Syrie, a affirmé ce dimanche au Caire  avoir un plan susceptible d’être accepté par la communauté internationale afin de mettre fin au conflit en Syrie.

Lakhdar Brahimi a fait cette déclaration à la presse à l’issue d’une rencontre avec le Secrétaire général de la Ligue des États arabes, Nabil Al Arabai. Il a dit avoir parlé de cette solution avec la Russie et la Syrie où il s'est rendu cette semaine.

Lors d'une conférence de presse samedi avec Sergueï Lavrov, Brahimi a exhorté la communauté internationale à se battre en vue d'une solution politique et à aider les syriens à prendre leurs responsabilités vis-à-vis de leur peuple.

Selon lui situation en Syrie “est très mauvaise et se détériore chaque jour”. “Soit il y a une solution politique en Syrie”, soit le pays risque la “somatisation".

De son côté, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a déclaré que Brahimi et lui-même étaient “unanimes pour dire que les chances d’atteindre une solution politique existaient toujours” pour mettre fin au conflit.

Le plan Brahimi consiste en “une solution politique basée sur la déclaration adopté le 30 juin à Genève par le Groupe d’action sur la Syrie, prévoyant un cessez-le-feu, la formation d’un gouvernement avec des prérogatives entières et un plan pour des élections soit présidentielles soit parlementaires”.

Le Groupe d’action sur la Syrie rassemble les cinq membres permanents du Conseil de sécurité – États-Unis, Chine, Russie, France et Grande-Bretagne -, des pays représentant la Ligue arabe, la Turquie et les secrétaires généraux de la Ligue arabe et de l’ONU ainsi que l’Union européenne.

Mise en perspective de Maha Fayek ; avec un extrait sonore de Lakhdar Brahimi, Émissaire Spécial des Nations Unies et de la Ligue des États arabes pour la Syrie.

 

 

 

 

 

 

 

Le dernier journal
Le dernier journal
19/09/2014
Loading the player ...