Soudan et Soudan du Sud : l’ONU préoccupée par les violations des droits de l’homme

Écouter /

Le bureau du Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'homme a exprimé mardi 11 décembre sa préoccupation devant l'assassinat tout récemment d’un commentateur très connu du grand public au Soudan du Sud. Ce bureau a averti que de telles attaques contre les défenseurs des droits de l'homme constituent des violations flagrantes de la liberté d'expression dans ce pays.

Au cours d'une conférence de presse à Genève, un porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a qualifié de « silence tragique», l'assassinat de Ding Chan Awol, le célèbre journaliste et commentateur politique sud-soudanais qui avait été menacé pour avoir écrit sur les questions politiques.

Selon les médias, Ding Chan Awol qui était un ancien membre du personnel de l’ONU pendant la guerre civile au Soudan dans les années 1990 et qui travaillait comme fonctionnaire du gouvernement au moment de son décès, était aussi connu sous le pseudonyme d' « Isaïe Abraham ». Il publiait des informations pour divers sites web des médias parmi lesquels « Sudan Tribune » et « Gurtong », dans lesquels il critiquait souvent le gouvernement du Soudan du Sud.

Concernant le Soudan, le bureau de l'ONU aux droits de l'homme est aussi préoccupé par les récents affrontements entre étudiants et policiers dans la capitale, Khartoum, où des centaines d'étudiants manifestaient pour la troisième journée consécutive suite à la mort de quatre étudiants darfouriens  de « El-Gezira University ».

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
30/07/2014
Loading the player ...