Santé : les sages-femmes sauvent des vies

Écouter /

Jeune sage-femme du nord de l’Ouganda (Photo : ONU)

Notre “coup de cœur” aujourd’hui est consacré aux sages-femmes dans Fréquence santé. En effet, aucune mère ne devrait risquer sa vie ou celle de son enfant à naître en accouchant sans bénéficier de soins spécialisés. Et pourtant, chaque année, 48 millions de femmes accouchent sans l'aide d'une personne qualifiée dans la pratique de sage-femme.

Les conséquences sont tragiques. Plus de 350 000 femmes meurent chaque année de causes maternelles évitables. Des millions d'autres femmes souffrent d'infections et de handicaps. Des familles sont anéanties.

Chaque année, plus de 800 000 nouveau-nés meurent pendant l'accouchement et plus de 3 millions de bébés meurent avant l'âge d'un mois. Plus de 7,6 millions d'enfants meurent avant l'âge de 5 ans. Pratiquement tous ces décès seraient facilement évitables avec des soins appropriés prodigués par des sages-femmes.

C'est pourquoi il est important que chaque femme enceinte ait accès à des soins prodigués par une sage-femme ou son équivalent masculin, un maïeuticien. C'est la meilleure façon d'atteindre les 4ème et 5ème Objectifs du Millénaire pour le développement visant à réduire la mortalité maternelle, néonatale et infantile dans le monde entier.

Investir dans les ressources humaines au service de la santé, notamment dans la profession de sage-femme, est l’un des investissements les plus sûrs qu’un pays puisse faire pour accélérer le progrès. Les sages-femmes sont les héroïnes méconnues auxquelles les femmes et les enfants sont redevables en matière de santé. Il importe de soutenir leur travail tout à long de la grossesse et de la mise au monde des enfants.

(Interview : Docteur Luc de Bernis, Conseiller principal pour la santé maternelle au FNUAP; propos recueillis par Florence Westergard)

Le dernier journal
Le dernier journal
22/07/2014
Loading the player ...