RDC: « les casques bleus ne font pas du tourisme militaire », souligne la Monusco

Écouter /

Le porte-parole de la Monusco, Madnodje Mounoubai

En République démocratique du Congo, Madnodge Mounoubai, le porte-parole de la Monusco, la Mission des Nations Unies de stabilisation dans ce pays, a défendu mercredi 12 décembre au cours d'un point de presse à Kinshasa, la mission onusienne en réponse aux accusations faites récemment par le Président Yoweri Museveni. Le chef d'Etat ougandais a déclaré lors du dernier Sommet de la SADC que la Monusco était « une grande honte », accusant les casques bleus de « faire du tourisme militaire » en RDC.

« La mission première des soldats de la Monusco en RDC, c'est le maintien de la paix », a répondu le porte-parole de la mission onusienne en RDC au président Yoweri Museveni. Le porte-parole de la Monusco, Madnodge Mounoubai a expliqué que l'action des soldats de la Mission de la Monusco est soutenue par le mandat et la règle d'engagement. «En tout temps, nos soldats doivent se comporter de manière exemplaire. Pendant l'opération, ils ne doivent pas oublier qu'ils sont les soldats de la paix», a ajouté le porte-parole de Monusco.

Rappelant les dispositions que la Monusco avait prises pour protéger la ville de Goma avant sa chute le 20 novembre dernier entre les mains des rebelles du M23, Madnodge Mounoubai a déclaré : «Le chef d'Etat-major vous a dit que nos hélicoptères étaient sortis et nous avons engagé nos chars et hommes sur le terrain. Il vous a dit que nous avons tiré des missiles, des canons et des roquettes avec chiffres à l'appui. Cela veut dire que nos hommes se sont engagés sur le terrain. Le chef d'Etat-major vous a expliqué aussi dans quelles conditions nos hommes ont cessé le feu».

Les responsables militaires de la Monusco avaient déclaré après la chute de Goma que les casques bleus ne pouvaient plus appuyer les forces gouvernementales dès lors qu'elles avaient quitté le théâtre des opérations. Au Nord-Kivu, la Monusco a également apporté son appui au rétablissement de la prison de Munzenze, saccagée lors de la rentrée des rebelles du M23 à Goma, chef-lieu de la province.

(Extrait sonore : Madnodge Mounoubai, porte-parole de la Monusco; propos recueillis par Radio Okapi)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...