Journée mondiale de lutte contre le SIDA : Objectif Zéro

Écouter /

La Journée mondiale du sida, organisée le 1er décembre, donne l’occasion à des personnes d’horizons divers de se rassembler pour mieux faire connaître le VIH/sida et pour montrer leur solidarité face à la pandémie.

Cette journée permet à plusieurs partenaires publics et privés de donner des informations sur la situation concernant la pandémie et de promouvoir la prévention, le traitement et la prise en charge du VIH/sida, dans les pays à forte prévalence, mais aussi ailleurs.

Il a été décidé que durant durant cinq ans, de 2011 à 2015, la Journée mondiale de lutte contre le sida a pour thème «Objectif zéro: zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination, zéro décès lié au sida».

La campagne mondiale de lutte contre le sida, axée sur «zéro décès lié au sida», est à la fois une initiative pour un meilleur accès de tous au traitement, un appel lancé aux pouvoirs publics pour qu'ils agissent immédiatement et tiennent leurs engagements, par exemple ceux pris en vertu de la Déclaration d'Abuja, et un appel aux gouvernements africains afin qu’ils atteignent au moins les objectifs convenus en matière de dépenses nationales en faveur de la santé et contre le VIH, pour garantir le droit fondamental de tout être humain au meilleur niveau de soins de santé possible.

Dans son message le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon réitère que

"l’objectif du Millénaire pour le développement relatif à la lutte contre le VIH/SIDA est clair : mettre fin à l’épidémie et inverser la tendance d’ici à 2015. Grâce aux efforts résolus des gouvernements et de la société civile, le succès est en vue".

Le Secrétaire général rappelle que le rapport de 2012 de la Journée mondiale de lutte contre le sida, établi par le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), montre que des progrès réels ont été enregistrés ces deux dernières années dans la prévention et le traitement du VIH/sida. Le nombre de personnes ayant accès à un traitement qui peut sauver leur vie a augmenté de 60 % et le nombre de nouvelles infections a été réduit de 50 % dans vingt-cinq pays, dont treize en Afrique subsaharienne. Et le nombre de décès liés au sida a diminué d’un tiers depuis 2005 et la moitié de la diminution mondiale des nouvelles infections à VIH ces deux dernières années a été enregistrée chez les nouveau-nés.

Une des associations qui travaille dans la lutte contre le SIDA est SOL EN SI ou Solidarité Enfants Sida. Sol En Si soutient et accompagne, depuis 1990, les enfants et leurs familles concernés par le VIH/SIDA dans leur parcours face à la maladie en France et en Afrique. Pour SOL EN SI, le VIH provoque souvent dans les familles touchées, une souffrance et bouleverse le quotidien de tous les membres de la famille.

Leur approche ne se limite pas à aider les personnes touchées par le virus mais prend en compte l’intégralité de la cellule familiale. Sol En Si s’engage également à l’international et en partenariat avec des associations locales et ONUSIDA, elle apporte un soutien psychologique, social, scolaire et sanitaire à des orphelins du SIDA en Afrique.

(Interview : Martin Péricard, Directeur général de Sol En Si (Solidarité Enfants Sida) ; propos recueillis par Florence Westergard)

Classé sous L'info, Santé.
Le dernier journal
Le dernier journal
31/07/2014
Loading the player ...