Journée des droits de l'homme : la pensée de la FIDH pour les victimes en Syrie, au Mali et dans les Kivus

Écouter /

Ce 10 décembre est la Journée des droits de l'homme dont le thème cette année est : « Ma voix compte », la voix des victimes.  Une façon pour le Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme de rappeler l'urgence de l'inclusion et du droit de participation à la vie publique. A Genève, la Chef des droits de l'homme Navi Pillay a assisté à une table-ronde aux côtés de la Présidente de la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH).

Souhayr Belhassen voit dans le choix du thème de cette année, la volonté de rappeler de la place des victimes mais aussi du rôle des défenseurs des droits humains dans ce combat quotidien. Dans cette interview accordée à la Radio des Nations Unies, l'ancienne journaliste tunisienne a d'abord eu une pensée pour toutes ces victimes dans le monde, notamment celles qui endurent les violences en Syrie, mais aussi au Mali et dans les Kivus, en République démocratique du Congo.

« Exiger l'universalité des droits demande abnégation et courage », tranche-t-elle, comme pour rappeler que le combat est quotidien et dans certains pays, les risques sont permanents. A cet égard, Souhayr Belhassen souligne que le vice-président Ales Bialiatski (Belarus) et le secrétaire général Nabeel Rajab (Bahrein) de la FIDH, ainsi que 26 membres du mouvement sont ainsi emprisonnés pour leur engagement en faveur des libertés fondamentales. « Nous souhaitons aujourd'hui leur rendre hommage et leur répéter que nous nous mobiliserons sans relâche pour obtenir leur libération », a déclaré Souhayr Belhassen.

Cette journée des droits de l'homme coïncide cette année avec le 90eme anniversaire de la FIDH dont l'ambition  est d'incarner un mouvement mondial de défense des droits de l'Homme. Cette « action s'articule autour de 6 priorités : la protection des défenseurs des droits humains, les droits de femmes, les droits des migrants, la lutte contre l'impunité, le respect des droits humains dans le cadre de la mondialisation et l'intervention dans les pays en conflit ».

Créée par plusieurs ligues européennes des droits humains dont la Ligue française, en 1922, la FIDH, première organisation internationale de défense des droits humains regroupe aujourd'hui 164 ligues dans plus de 100 pays.

(Interview : Souhayr Belhassen, Présidente de la Fédération internationale des droits de l'homme ; Propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
24/10/2014
Loading the player ...