Fonds central pour les interventions d'urgence : répondre au plus vite aux catastrophes naturelles et aux crises

Écouter /

Comme chaque année à pareille époque, l'ONU appelle les donateurs à renouveler leur soutien au Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF). Le Fonds, géré par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), sert à venir en aide aux victimes de crises du monde entier. Depuis sa création en 2006, le CERF a permis une intervention rapide dans 87 pays touchés par des catastrophes naturelles ou d’autres crises.

« Des zones inondées aux théâtres de conflit, le CERF empêche les crises de devenir des catastrophes», a expliqué le Secrétaire général Ban Ki-moon lors de la conférence annuelle de haut niveau sur le CERF, qui se tenait le mardi 11 décembre 2012 au Siège de l’ONU, à New York.

En 2012, le CERF a fourni une assistance humanitaire d’un montant total de 465 millions de dollars dans 49 pays, dont la Syrie, le Soudan du Sud, Haïti et le Pakistan. Il s’agit du montant le plus élevé jamais déboursé au cours d’une année depuis la création du Fonds.

« C’est un fait que les catastrophes sont de plus en plus graves et fréquentes dans le monde », a observé Ban Ki-moon. « Le CERF n’est pas uniquement l’acronyme d’un fonds ; c’est un vaccin qui sauve un enfant de la fièvre jaune ou sa mère de la méningite. C’est une couverture qui réchauffe une famille de réfugiés quand les températures plongent ».

Interview : Jean-Marie Garelli, Directeur adjoint du Fonds d’intervention d’urgence des Nations Unies.

-Interview, production et présentation : Jérôme Longué

- Production et mixage : Florence Westergard et Elodie Sabau

- Prise de son : Rosie Starr

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...