Côte d'Ivoire : traduire en justice des auteurs de violations graves des droits humains, insiste Simonović

Écouter /

Ivan Simonović, Sous-Secrétaire général des Nations Unies aux droits de l’homme

Au terme de son séjour en Côte d'Ivoire, Ivan Simonović, le Haut Commissaire adjoint des Nations Unies aux droits de l'homme, a souligné l'importance de traduire rapidement en justice des auteurs des violations graves des droits de l'homme afin d'éviter des violences récurrentes en Côte d'Ivoire.

Ivan Simonović a fait cette déclaration au cours d'une conférence de presse qu'il a animée samedi dernier au siège de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) à Abidjan, après sa visite dans l'ouest du pays et ses rencontres avec les autorités politiques, le procureur de la république, les partis politiques et la Commission dialogue vérité et réconciliation.

Le Haut Commissaire adjoint des Nations Unies aux droits de l'homme encourage le Gouvernement ivoirien à poursuivre ses efforts dans le domaine de la réforme du secteur de la sécurité, afin de reprendre sa fonction de maintien d'ordre public face aux chasseurs traditionnels appelés « Dozo ». Ivan Simonović a aussi insisté sur l'importance de prévenir et de sanctionner les cas de détentions arbitraires.

(Extrait sonore : Ivan Simonović, Haut Commissaire adjoint des Nations Unies aux droits de l'homme ; propos recueillis par nos confrères d'ONUCI FM)

Le dernier journal
Le dernier journal
16/04/2014
Loading the player ...