Brice Lalonde : Il faut plus de bouillonnement créateur pour faire avancer le débat sur le changement climatique

Écouter /

Brice Lalonde et le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon (Photo : ONU/Evan Schneider)

Cette année, 190 pays sont présents à la 18e conférence annuelle sur le climat, qui se tient à Doha au Qatar et les discussions de haut niveau battent leur plein.

L’objectif est de parvenir à limiter à 2 % l’élévation globale de la température d’ici à 2050 par une réduction des émissions des gaz à effet de serre.

Autres sujets : la continuité du financement après les mesures de financement à impact rapide (dits “fast start”) pour la période 2010-2012 ; la lutte contre la déforestation et la dégradation forestière ; la mise en place du Fonds vert pour le climat ; l’installation du mécanisme de transfert de technologies en faveur des pays en développement.

Pour Brice Lalonde, Coordonateur exécutif de la Conférence de Rio+20, les discussions vont bon train, mais il faut beaucoup plus d'engagement pour traduire les bonnes intentions en engagements réels, plus de « bouillonnement créateur, plus de décisions prises par le bas et non par le haut… »

(Extrait sonore : Brice Lalonde, Coordonateur Exécutif de la Conférence de Rio+20 ; propos recueillis par Maha Fayek)

Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...