Ban Ki-moon à Doha : la mobilisation contre le changement climatique est l'affaire de tous

Écouter /

Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU.

“Le changement climatique a été en tête de ma liste de priorités depuis ma prise de fonctions en 2007.

Il restera ainsi pour la simple raison qu’il touche tant d’autres questions sur l’agenda de l’ONU“.

Le propos est de Ban Ki-moon qui multiplie les interventions à Doha. Il s'exprimait ce mercredi lors d'un débat ministériel consacré au lien étroit entre le changement climatique, Les Objectifs du Millénaire pour le développement, la paix et la sécurité, le développement durable et l'impact de tout cela sur les habitants de la planète.

Le changement climatique n'est donc pas l'affaire des ministres de l'environnement, c'est un défi pour tous les secteurs, soutient Ban Ki-moon. Il s'agit d'un défi global à relever par ceux qui mettent en place les politiques générales pour la finance, l’énergie, les transports, les relations extérieures, entre autres. D'où l'appel de Ban Ki-moon en vue d'un travail collectif et concerté pour relever ensemble le défi climatique. Il fait allusion aux dégâts causés par les récents soubresauts du climat ; l'Ouragan Sandy qui a sévèrement frappé les Etats-Unis, par exemple, et à la récente tempête de sable aux Philippines. Ban Ki-moon souligne que nul n’est à l'abri des aléas du climat. Il a lui-même vu les conséquences néfastes de ce changement climatiques lors de ses différents voyages.

Il a vu la fonte des glaciers dans l’Arctique et l’Antarctique. Il a vu l’avancée du désert ainsi que l'impact de la montée des eaux. À Doha, Ban Ki-moon s'est fait surtout l'écho de la requête de ce garçon rencontré à Kiribati “S’il vous plaît aidez-nous à répondre à ces changements climatiques. Nos maisons et nos modes de vie peuvent être balayés du jour au lendemain “, disait ce garçonnet à Ban Ki-moon. Le patron de l'ONU, en se faisant le messager des doléances de ce garçon a voulu, une fois de plus rappeler que ce sont les plus pauvres qui sont les premières victimes de ces changements.

(Mise en perspective de Maha Fayek)

Le dernier journal
Le dernier journal
21/11/2014
Loading the player ...