Trêve à Gaza : occasion de relancer le processus de paix, selon l'UNRWA

Écouter /

Des véhicules de l’UNRWA, sur le site d’une usine de traintement d’eau à Gaza (Photo ONU/Shareef Sarhan)

L’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA) a lancé lundi 26 novembre, un appel à la communauté internationale pour que les parties prenantes au conflit israélo-palestinien saisissent l’occasion offerte par la trêve à Gaza afin de résoudre les problèmes de fonds de la crise.

Selon Filippo Grandi, le Commissaire général de l’UNRWA,  la crise à Gaza n’est qu’un symptôme de la non-résolution persistante du conflit israélo-palestinien dans son acceptation la plus large, y compris la situation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

Dimanche 25 novembre, l’UNRWA a indiqué que la situation à Gaza était calme, malgré le meurtre d’un jeune Palestinien à proximité de la frontière avec l’Égypte, à Khan Younes. Samedi 24 novembre, les commerces et les services ont repris. Au lendemain du cessez-le feu après 8 jours de bombardements, toutes les écoles de l’UNRWA, sauf deux, ont également rouvert leurs portes, ce qui a permis à 223.000 enfants de reprendre les classes. L’UNRWA a dépêché 180 conseillers psychosociaux dans les écoles pour aider les enfants à surmonter les traumatismes provoqués par les bombardements de la semaine dernière.

S’agissant des réfugiés palestiniens en Syrie, Filippo Grandi a exprimé sa préoccupation devant les tentatives des parties prenantes de les impliquer de part et d’autres du conflit, malgré leurs efforts en vue de maintenir une neutralité stricte.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
30/07/2014
Loading the player ...