Tolérance: promouvoir cette valeur est nécessaire, selon l'ONU

Écouter /

Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU.

À l’occasion de la Journée internationale de la tolérance, observée chaque année le 16 novembre, le Secrétaire général de l’ONU a estimé que la promotion de cette valeur était plus que jamais nécessaire dans le monde et le siècle dans lesquels nous vivons.

« Promouvoir l’entente et la tolérance est un acte fondamental pour le XXIe siècle. Dans un monde de plus en plus globalisé où les sociétés deviennent plus diversifiées, la tolérance est l’élément central du vivre-ensemble », a estimé Ban Ki-moon dans son message pour marquer cette Journée.

Et pourtant, elle est mise à rude épreuve, a-t-il fait observer. « Sur fond de tensions économiques et sociales, d’aucuns cherchent à exploiter les peurs et à instrumentaliser les différences pour susciter la haine des minorités, des immigrants, des déshérités. Face à la montée de l’ignorance, de l’extrémisme et du discours politique de la haine, la majorité modérée doit défendre haut et fort ses valeurs partagées et lutter contre toutes les formes de discrimination. »

La Journée internationale de la tolérance a été instaurée en 1996, suite à l’Année 1995 pour la tolérance proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies à l’initiative de la Déclaration de principes sur la tolérance de l’UNESCO adoptée en 1995.

Dans le document final du Sommet mondial de 2005, les chefs d’État et de gouvernement s’engagent à élargir partout le bien-être humain, la liberté et le progrès, et à encourager la tolérance, le respect, le dialogue et la coopération entre les différentes cultures, civilisations et populations.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...