Syrie : le PAM juge la situation humanitaire toujours préoccupante

Écouter /

Distribution de vivres à Homs (photo : PAM)

Le Programme alimentaire mondial (PAM) juge que la situation à l'intérieur de la Syrie est toujours préoccupante. Et malgré l'escalade de la violence, le PAM réussit à venir en aide à  près de 1,5 millions de personnes en Syrie.

Par ailleurs, le PAM réfute les critiques portant sur le détournement de l’aide par leur partenaire sur place, le Croissant rouge syrien. « Ce n'est pas possible que plus de 95% de l'assistance n'arrive pas aux bénéficiaires », fait remarquer le porte-parole du PAM.

Selon Elisabeth Byrs, il y a des fois quelques pertes. Il y a quelques jours, un camion qui transportait 1200 rations alimentaires pour des familles a été retenu pendant trente heures à Alep. Après de longues négociations, le camion a fini par être libéré et sans aucune perte. « Certes dans des situations difficiles et où règne la violence, il est évident que l'on rencontre des difficultés » a ajouté le porte-parole du PAM dans une interview accordée à la Radio des Nations Unies. « Il y a toujours un incident ou un autre dans des contextes de guerre comme c'est le cas en Syrie. Mais on ne peut pas en déduire que la quasi-totalité de l'assistance est confisquée par le régime syrien », a indiqué Elisabeth Byrs.

Concernant le convoi de 11 camions qui aurait été retenu au Nord de la Syrie, le PAM note que ce convoi n'a jamais été kidnappé.

Le docteur Tawfik Chamaa, membre fondateur de l’Union des organisations syriennes de secours médicaux (UOSSM), a indiqué mercredi dernier à Genève que la quasi-totalité de l’aide internationale envoyée au Croissant-Rouge arabe syrien à Damas est confisquée par le régime de Bachar al-Assad

Le PAM a réfuté ces accusations, assurant que l’aide parvenait bien aux personnes qui en ont besoin. Les humanitaires onusiens rappelle qu'un monitoring est fait même dans des endroits qui sont les plus touchés par les violences.

En attendant, le PAM accorde toujours sa confiance au Croissant-Rouge arabe syrien et entend poursuivre cette collaboration. Par ailleurs, le PAM rappelle que l'organisme travaille aussi avec leur personnel local.

(Interview : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...