RDC: des militaires angolais de nouveau signalés dans le territoire de Tshela

Écouter /

Les éléments des Forces armées angolaises (FAA) ont de nouveau fait incursion le week-end dernier, dans la forêt de Mabunduka, au groupement Mbemba dans le territoire de Tshela, à plus de 200 kilomètres à l'ouest de Matadi au Bas-Congo. Des ONGD locales de défense des droits de l'homme l'ont dénoncé, ce jeudi 7 novembre, parlant d'un «accrochage entre les FAA et le Front de libération de l'enclave de Cabinda (Flec) sur le territoire congolais».

D'après des sources locales, c'est un pêcheur qui aurait aperçu un groupe de plus de cinquante soldats des FAA. Ces derniers sont entrés sur le sol congolais par le fleuve Tshiloango, situé au nord du district du Bas-Fleuve, à bord des canots rapides, ont ajouté ces sources.

Trente minutes après leur incursion, des tirs à l'arme lourde ont retenti à travers le village et ont duré plus de 3 heures, selon des pêcheurs. Plus tard, les FAA sont retournées avec des blessés, dont le nombre n'est pas connu, dans l'enclave de Cabinda toujours par le même canal. Pour l'heure, aucun bilan n'est encore établi, ont indiqué les mêmes sources.

Une forte délégation du conseil provinciale de sécurité a été dépêchée à Tshela, a indiqué l'administrateur du territoire, Charles Ilowa Nkoy. Il a promis de fournir plus d'informations à ce sujet au retour de cette équipe.

Dans le cadre des enquêtes préliminaires, une personne, soupçonnée d'être en contact avec les rebelles du Flec, a été mise aux arrêts sur ordre du chef de secteur. Par ailleurs, les habitants du village Mabunduka de leur côté ont peur d'aller en forêt.

(Reportage de Dany Kinda Nzita rendu par Lievine Mbuinga de Radio Okapi)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...