ONUSIDA : chute de 50% des nouvelles infections dues au sida dans 25 pays

Écouter /

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA (photo:ONU/J M Ferré)

Le nombre des décès dus au sida dans le monde a légèrement baissé en 2011, pour la 5e année consécutive, avec 1,7 million de morts (-5,6%). Dans son rapport annuel 2012 publié ce mardi à Genève, l’ONUSIDA souligne que le nombre des nouvelles contaminations a baissé à 2,5 millions (contre 2,6 millions en 2010), notamment celles touchant les enfants (330.000 au lieu de 370.000). Depuis 2001, le nombre de ces nouvelles contaminations a diminué de 20%. Dans 25 pays du monde, le nombre des nouvelles contaminations a été réduit de plus de 50% en 10 ans. Parmi ces pays, figurent de nombreux Etats africains.

Face à ces chiffres, le rapport relève qu’une « nouvelle ère d’espoir est en train de s’ouvrir dans des pays et des communautés dans le monde, qui ont été dévastés dans le passé par le sida ».

Par exemple, l’Afrique subsaharienne a connu un net déclin des nouvelles contaminations et des décès liés au sida ces dernières années, avec un net progrès dans la prévention concernant les enfants. Le nombre des décès est passé à 1,8 million en 2005 à 1,2 million en 2011, soit une baisse de 32% en six ans. Le nombre des nouvelles contaminations est évalué à 1,8 million en 2011 contre 2,4 millions en 2001, une baisse de 25% en dix ans.

Entre 2009 et 2011 le nombre des enfants nouvellement atteints par le VIH en Afrique subsaharienne a diminué au total de 24%, avec des progrès nettement plus spectaculaires (déclin de 40 à 59%) dans six pays : Afrique du Sud, Burundi, Kenya, Namibie, Togo et Zambie. Dans quatre pays, le nombre des infections s’est accru : Angola, Congo, Guinée Bissau et Guinée Equatoriale.

Ces progrès notoires ne doivent pas faire oublier que l’Afrique subsaharienne est la région la plus touchée dans le monde. En 2011, on estime que 23,5 millions de personnes y vivent avec le VIH, soit 69% de ceux qui sont contaminés dans le monde, dont 92% des femmes enceintes vivant avec le VIH. Plus de 90% des enfants ayant contracté le VIH en 2011 vivent aussi dans cette zone.

Cependant, le nombre des personnes vivant avec le virus du sida a cependant légèrement progressé l’an dernier, passant à 34 millions, contre 33,5 millions en 2010. « Globalement, on estime que 0,8% des adultes dans le monde, âgés entre 15 et 49 ans, vivent avec le VIH, bien que le fardeau de l’épidémie continue à varier considérablement entre les pays et les régions », indique le rapport de l’Onusida.

C’est en effet l’Afrique qui continue à être le plus affectée par cette épidémie, avec près d’un adulte sur 20 vivant avec le VIH. Les Africains de la région subsaharienne représentent 69% des personnes contaminées dans le monde, et le virus a tué cette année 1,2 million de personnes dans cette région du monde.

L’Asie est également gravement touchée, avec près de cinq millions de personnes contaminées et 309.000 décès. En Europe de l’Est et en Asie centrale, 92.000 personnes sont mortes du sida en 2011, et en Europe occidentale et centrale, le nombre des morts s’est élevé à 7.000.

(Interview : Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
16/04/2014
Loading the player ...