ONU : premières victimes du conflit, les Maliennes veulent participer davantage à la résolution de la crise

Écouter /

Jan Eliasson, Vice-secrétaire général des Nations Unies.

Les femmes « m’ont exhorté de vous faire part non seulement de la nécessité de soulager leurs souffrances, mais de celle de renforcer leur participation à la résolution de la crise et à la préparation d'un avenir meilleur », a déclaré ce vendredi devant le Conseil de sécurité le Vice-secrétaire général de l'ONU, Jan Eliasson, premier intervenant de la réunion des quinze pour examiner le dernier « Rapport du Secrétaire général sur les femmes, la paix et la sécurité ».

Malgré le fait qu'elles soient les principales victimes d’une crise sécuritaire, politique et humanitaire, les femmes demeurent exclues des diverses instances qui cherchent une solution, a expliqué Jan Eliasson, qui a rencontré des leaders des groupes de femmes lors de sa récente visite a Bamako, au Mali.

Selon le Vice-secrétaire général, les femmes lui ont raconté les récits troublants des violations subies dans la partie nord de ce pays, y compris les viols, les mariages forcés et la mutilation des femmes qui ont des enfants en dehors du mariage.

Cependant, a souligné Jan Eliasson, les femmes du Mali et de toute l'Afrique de l'Ouest sont fortes et résilientes, elles ont déjà démontré leur capacité à apporter la paix la réconciliation et le développement si on leur en donne l'opportunité, et nous devons renforcer notre appui.

Parmi les intervenants figuraient également Michelle Bachelet, Directrice exécutive d'ONU Femme et le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous.

Le Conseil de sécurité examine désormais chaque année la question des femmes, de la paix et de sécurité, depuis que la résolution 1325 a été adoptée il y a douze ans, afin de permettre à la communauté internationale d'évaluer le degré d'implication des femmes dans les questions de sécurité et de le renforcer.

Parmi les réalités signalées par le rapport, en 2011, sur quatorze processus de négociation de la paix facilités par les Nations Unies, seuls quatre disposaient d'une femme au sein de leur équipe et sur neuf accords de paix, seuls deux contenaient des provisions concernant les femmes.

(Extrait sonore : Jan Eliasson, Vice-secrétaire général des Nations Unies)

Le dernier journal
Le dernier journal
01/10/2014
Loading the player ...