Nigéria : l'OMS offre cinq millions de comprimés contre les infestations parasitaires

Écouter /

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé jeudi qu’elle remettrait au gouvernement du Nigéria cinq millions de comprimés contre les infestations parasitaires afin de protéger près de trois millions de personnes contre la schistosomiase, une maladie qui freine la croissance et le développement cognitif.

Cette contribution a été rendue possible grâce à la générosité du laboratoire pharmaceutique Merckel, qui a offert en tout 23 millions de comprimés avec pour intention de combattre les maladies tropicales négligées au Nigéria, dont la schistosomiase.

« Grâce à ce don généreux, l’OMS a pu offrir plus de 20 millions de comprimés au total pour soigner près de huit millions d’enfants et d’adultes dans 12 États, dont Plareau, Nasarawa, Edo, Delta, Taraba, Ekiti, Jigawa, Ogun, Ondo, Zamfara, Sokoto et Niger », s’est félicité le chef par intérim du bureau de l’OMS au Nigéria, Alex Gasasira, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée dans la capitale Abuja et au cours de laquelle les traitements ont été remis.

« Ce nouveau don de cinq millions de comprimés, d’une valeur de 3,2 millions de dollars, nous permettra de renforcer nos activités de lutte contre les infestations parasitaires et d’atteindre trois millions de personnes supplémentaires. Au Nigéria, 33,5 millions de personnes, dont de nombreux enfants, risquent d’être affectés par la schistosomiase », a-t-il ajouté.

La schistosomiase freine la croissance, peut provoquer l’anémie et augmente considérablement le risque d’accouchement prématuré chez les femmes enceintes. La maladie se propage dans l’eau douce, où les parasites s’attaquent aux nageurs, pêcheurs ou aux personnes qui y font leur lessive, avec un taux d’infection particulièrement élevé parmi les enfants.

Les comprimés seront distribués aux personnes à risque, avec des conseils spécifiques, souligne l’OMS dans un communiqué de presse.

Le Nigéria est l’un des 36 pays de l’Afrique qui bénéficient d’un soutien de l’OMS pour combattre les maladies tropicales négligées dans le cadre d’un plan quinquennal 2012-2016 qui prévoit une approche coordonnée.

« Ce don arrive au bon moment, compte tenu du fait que le Nigéria s’apprête officiellement à lancer son plan intégré de lutte contre les maladies tropicales négligées », a souligné M. Gasasira. « L’OMS reste engagé auprès du Ministère de la santé et de ses partenaires pour réduire le poids que représentent les maladies tropicales négligées ainsi que d’autres dans le pays ».

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
21/11/2014
Loading the player ...