Navi Pillay/Tunisie: appel à la cessation de l'usage excessif de la force

Écouter /

Des affrontements ont opposé protestataires et policiers tunisiens à Siliana et dans sa région où de graves violences auraient fait plusieurs blessés parmi des manifestants qui réclament le départ du gouverneur et de meilleures conditions de vie.

Des protestations contre le chômage et les déséquilibres sociaux ont éclaté mardi, conduisant à ces violents affrontements entre manifestants et forces de sécurité. Plus de 220 personnes auraient été blessées, selon le Bureau du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'Homme.

Navi Pillay, Haute Commissaire des Nations Unies aux droits de l'Homme exhorte les autorités à cesser immédiatement l’utilisation de fusils de chasse contre des manifestants.

Certains d’entre eux ont subi des blessures graves. Les représentants des droits de l'homme des Nations Unies ont visité des victimes qui ont été prises dans les hôpitaux de la capitale Tunis et ont recensé des cas de blessures par balles dans la tête et le crâne ainsi que des lésions oculaires qui dans certains cas pourraient conduire à la cécité.

Le gouvernement, pour sa part, a annoncé la création d'une commission  indépendante qui sera chargée d'enquêter sur les évènements de cette semaine.

Mise en perspective de Maha Fayek

 

 

 

Le dernier journal
Le dernier journal
29/07/2014
Loading the player ...