Monde du travail: l'ONU contre la discrimination des personnes séropositives

Écouter /

A la veille de la Journée mondiale de la lutte contre le sida, le 1er décembre, plusieurs agences des Nations Unies ont lancé jeudi 29 novembre une campagne pour promouvoir les droits des personnes séropositives au travail. Ces agences reconnaissent le rôle vital que joue le lieu de travail dans la lutte au niveau mondial afin d'endiguer la propagation et les effets de l’épidémie.

« Les Nations Unies montrent l’exemple à travers les politiques menées sur leurs propres lieux de travail », a déclaré le Directeur général de l’Organisation internationale du Travail (OIT), Guy Ryder. « Aujourd’hui, nous devons tous ensemble, gouvernements, organisations de travailleurs et d’employeurs – les mandants de l’OIT – et autres acteurs, réaffirmer notre engagement à protéger les droits humains des personnes vivant avec le VIH afin qu’ils puissent disposer d’un travail productif et vivre dans la dignité», a-t-il ajouté.

Plus de 30 millions de personnes séropositives en âge de travailler sont toujours confrontés à un niveau élevé de discrimination, qui entrave ou limite leur accès à l’emploi. A l’échelle mondiale, les jeunes représentent plus de 40% des nouvelles contaminations au VIH chaque année.

« Zéro décès, zéro nouvelle infection, ce sont des objectifs réalistes », a affirmé Luiz Loures, directeur à l'ONUSIDA, le Bureau exécutif du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida.

De son côté, la Directrice générale de l’OMS, Margaret Chan, a souligné le rôle important que jouent les personnels soignants, rappelant qu’ils sont aux avant-postes de la lutte contre le sida.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous L'info, Santé.
Le dernier journal
Le dernier journal
21/08/2014
Loading the player ...