RD Congo: des milliers de civils fuient les violences dans les Kivus

Écouter /

Le HCR est préoccupé par le déplacement de milliers de personnes et les diverses violences commises contre les civils dans l'Est de la RDC (Photo : OCHA).

La dernière escalade de la violence dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) préoccupe les humanitaires. Le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) indique n’avoir plus accès qu’à un seul de ses 31 camps de déplacés au Nord-Kivu, après l’offensive de la rébellion du M23 qui a pris mardi la ville stratégique de Goma, capitale de la province de l'Est de la RDC. Ces camps abritent habituellement quelque 108.000 personnes.

La situation de dizaines de milliers de personnes déplacées suscite l’inquiétude des humanitaires, et l’ONU dénonce aussi les multiples et diverses violences commises contre les civils, y compris les enfants. Près de « 500 mineurs non accompagnés, qui recevaient une assistance à Goma avant que la ville soit prise par le M23, sont maintenant à nouveau déplacés ou réfugiés au Rwanda ».

Le HCR ne dispose pas de chiffres récents sur le nombre de déplacés. Mais le HCR appelle toutes les parties armées au conflit à assurer efficacement la sécurité des civils, à faciliter leur évacuation depuis les zones de combat et à protéger les bâtiments publics où ils ont trouvé refuge. Le HCR exhorte toutes les parties à prendre des mesures pour protéger les civils et empêcher des attaques aveugles et disproportionnées contre eux.

Selon le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), on compte plus de 1,6 million de déplacés internes dans le Nord- et le Sud-Kivu, y compris 285 000 nouveaux déplacés entre juillet et septembre.

Parallèlement, les derniers combats au Nord-Kivu ont eu peu d’impact sur l’Ouganda voisin, où plus de 53 000 réfugiés ont été enregistrés depuis janvier dernier. Quelque 33 500 d’entre eux ont été transférés dans des installations de réfugiés. D’autres sont rentrés chez eux ou sont hébergés par des familles d’accueil. Au Rwanda, la semaine dernière, de nombreux Congolais ont traversé la frontière à Gisenyi, à l’est de Goma. Toutefois, beaucoup sont déjà rentrés au Nord-Kivu, soit environ 6 000 personnes selon les toutes dernières statistiques.

(Interview : Simplice Kpandji, porte-parole du HCR en RD Congo ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
22/07/2014
Loading the player ...