Haïti : lutter contre l'extrême pauvreté, une priorité

Écouter /

 

Nigel Fischer, Coordonnateur humanitaire des Nations Unies en Haïti (Photo : ONU/JC McIlwaine)

En Haïti, le colloque national sur la lutte contre l'extrême pauvreté, lancé mardi autour du thème , réunit durant quatre jours des acteurs locaux, des experts internationaux en développement, des représentants d'organisations citoyennes et des bailleurs de fond.

Selon le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies dans ce pays, Nigel Fischer, la volonté politique et la collaboration citoyenne sont deux facteurs essentiels pour réduire le taux de pauvreté. Nigel Fischer plaide en faveur de la mise en œuvre d'un plan urgent d'investissement dans des secteurs prioritaires pour favoriser le développement du pays.

Le colloque qui se déroulera jusqu'au 9 novembre, à l'hôtel Montana, est une initiative du gouvernement qui entend offrir un espace de dialogue et de discussions sur la meilleure stratégie à adopter et sur les interventions à entreprendre dans le cadre de la lutte contre la pauvreté extrême en Haïti. Il est censé permettre au gouvernement d'explorer de nouvelles formes d'actions auprès des populations vulnérables afin de conduire Haïti, à l'horizon 2016, à une réduction de la pauvreté de 51,1% actuellement à 40%.

A noter que pendant les 4 jours du colloque, d'autres thèmes et sujets devaient être présentés et débattus par des invités, notamment celui de Paul Farmer : Libertés, droits socio-économiques, capacité et lutte contre la pauvreté, celui de Michel Forst, Expert indépendant des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme en Haïti sur le projet de principes directeurs sur l'extrême pauvreté et les droits de l'homme, et celui de Daniel Supplice du Mhave relatif à l'histoire et à la pauvreté en Haïti.

(Extrait sonore : Nigel Fischer, Coordonnateur humanitaire des Nations Unies en Haïti; propos recueillis par Radio MINUSTAH-FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...