Goma/RDC : les humanitaires s'inquiètent du sort des déplacés du camp de Kanyaruchinya

Écouter /

Déplacés du camp de Kanyaruchinya

Après une offensive majeure ce week-end, la rébellion du M23 aurait arrêté sa progression aux portes de Goma, la capitale régionale du Nord-Kivu. Mais la reprise des combats entre M23 et Forces armées congolaises (FARDC) fait redouter le pire sur une situation déjà très préoccupante en République démocratique du Congo (RDC). Selon un porte-parole du Bureau de la Coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA), « la situation sécuritaire est assez critique et volatile, en raison des combats de ces trois derniers jours ».

Même si « aux dernières nouvelles, la situation ressemble à un statu-quo », les humanitaires doivent désormais faire face à de nouveaux mouvements de population.

A Goma et dans sa région, la progression des rebelles du M23 a en effet provoqué de nouveaux déplacements de population. Des milliers de déplacés abandonnent des camps installés au nord de Goma pour éviter la progression des insurgés. Les organisations humanitaires s’inquiètent ainsi du sort des 60.000 personnes qui vivaient dans le camp de Kanyaruchinya, situé au nord de Goma.

« Avec les derniers combats, les déplacés cherchent à se mettre à l'abri. Donc l'urgence pour les humanitaires, est d'évaluer la situation pour voir vers où ont fui ces déplacés », fait remarquer Yvon Edoumou, porte-parole du Bureau de la Coordination des affaires humanitaires de l'ONU en RDC. Le camp de Kanyaruchinya s'est en effet vidé de ses occupants après la reprise des combats entre M23 et FARDC. Certains des déplacés du camp de Kanyaruchinya auraient pris la direction du camp de Mugunga, au sud de la ville. Le camp de Mugunga compte actuellement plus de quatre-vingt-dix mille déplacés qui ont fui les combats entre militaires et rebelles dans leurs localités, depuis le mois de juin pour certains.

Les combats entre militaires et rebelles du M23 ont repris le jeudi 15 novembre dernier à Kibumba, à 30 km de Goma.

(Interview : Yvon Edoumou, porte-parole du Bureau de la Coordination des affaires humanitaires de l'ONU en RDC ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
Le dernier journal
Le dernier journal
15/09/2014
Loading the player ...