Gaza/Israël : Navi Pillay vivement préoccupée par le sort des civils palestiniens et israéliens

Écouter /

Navi Pillay, Haut Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme.

La Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay, est vivement préoccupée par le sort des civils palestiniens et israéliens dans la bande de Gaza et le sud d’Israël.

Elle est consternée par la forte hausse du nombre de civils palestiniens, dont des femmes et des enfants, tués ou blessés au cours des dernières 48 heures à la suite des actions militaires israéliennes. Selon les informations recueillies par les observateurs du Haut Commissariat sur le terrain, le nombre de victimes civiles a plus que doublé au cours de cette période. Depuis ce matin, au moins 57 civils, dont 18 enfants, ont été tués et des centaines ont été blessés depuis le 14 Novembre.

La Haut Commissaire déplore les attaques telles que le bombardement d’une maison à Gaza, qui a tué au moins huit membres de la famille Al-Dalou, dont 4 jeunes enfants, le 18 novembre.

La Haut Commissaire se félicite des déclarations faites par des responsables israéliens sur les précautions prises pour éviter de nuire aux civils. Cependant, les attaques touchant les écoles et les lieux de culte, ainsi que le ciblage des maisons et des médias au cours des dernières 48 heures soulèvent de graves préoccupations quant à l’engagement d’Israël à respecter ses obligations en matière de droits de l’homme et du droit international humanitaire. La Haut Commissaire invite donc Israël à respecter scrupuleusement ses obligations légales, à opérer dans toutes ses actions une distinction claire entre les civils et les combattants, et à prendre des précautions et toutes les mesures possibles pour éviter la perte de vies civiles et les dommages aux biens de caractère civil.

Navi Pillay réitère sa condamnation des attaques indiscriminées poursuivies et le ciblage des civils en Israël par des militants de Gaza qui ont tué trois civils, causant des blessures civiles et des dommages aux biens de caractère civil. La Haut Commissaire soutient fermement les efforts du Secrétaire général en vue d'un accord de cessez-le-feu, et espère qu’un tel accord contiendra des engagements pris par les deux parties à respecter le droit international des droits humains et du droit international humanitaire.

(Extrait sonore : Cécile Pouilly, porte-parole au Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
01/09/2014
Loading the player ...