Gaza : le patron de l'UNRWA, Filippo Grandi, confirme une détérioration de la situation et en appelle à la générosité des donateurs

Écouter /

Filippo Grandi (PHoto : ONU/Devra Berkowitz)

Dans une interview accordée à la Radio des Nations Unies, Filippo Grandi, le Commissaire général de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA), confirme la poursuite des bombardements israéliens et l'intensification de la violence ce lundi et la détérioration de la situation à Gaza.

S'exprimant sur les derniers bilans des affrontements, Filippo Grandi, n'a pas voulu avancer de chiffres précis, laissant à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et aux autorités gouvernementales palestiniennes le soin de le faire. Malgré cela, les services de l'UNRWA continuent d'essayer de fournir des services de base à près de 1,5 million de personnes dans la bande de Gaza travaillent dans des conditions périlleuses.

Les 245 écoles de l'UNRWA qui accueillent quelque 225 000 élèves étaient toujours fermées ce lundi. L'UNRWA essaie de garder un lien avec les élèves grâce à la chaîne de télévision éducative par satellite pour dispenser des leçons à environ un quart de million d’enfants dans la bande de Gaza. Le canal, connu sous le nom UNRWA TV, est la première chaîne de télévision des Nations Unies en son genre au Moyen-Orient et a été créée et développée par les membres du personnel de l’UNRWA, avec les moyens du bord.

Lors de son interview Filippo Grandi a aussi insisté sur la question des débris des maisons qui commencent à s'accumuler et constituent un nouveau défi pour les Gazaouis et l'UNRWA, sans oublier le problème de l'assainissement.

Le Commissaire général souligne aussi le problème du manque de fonds. D'où son appel à la générosité des donateurs, afin que 12 millions de dollars soient débloqués d'urgence pour maintenir la sécurité alimentaire des habitants et parer au plus pressé. Pour autant l'UNRWA manque toujours de 37 millions de dollars pour boucler son budget. Le budget de l'UNRWA pour les activités de base dépend à 97% de contributions volontaires.

(Interview : Filippo Grandi, Commissaire général de l'UNRWA; propos recueillis par Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
17/09/2014
Loading the player ...