Corée du Nord : de meilleures récoltes mais la sous-alimentation persiste

Écouter /

Une évaluation à l’échelle nationale effectuée par la FAO et le Programme alimentaire mondial (PAM) estime qu’il y a eu, pour la deuxième année consécutive, une augmentation de la production de denrées vivrières en République populaire démocratique de Corée (RPDC). Cependant, cela ne doit pas masquer la lutte qui se poursuit pour pallier à la sous-alimentation et au manque de protéines et de matières grasses essentielles dans les régimes alimentaires, en particulier pour quelque 2,8 millions de personnes vulnérables.

La mission d’évaluation conjointe des cultures et de la sécurité alimentaire FAO-PAM a visité, fin septembre-début octobre, les neuf provinces agricoles du pays, en coïncidence avec la principale récolte annuelle de céréales. La mission s’est montrée particulièrement préoccupée par la baisse de 30% de la production de soja et par la quantité limitée de légumes disponibles, qui perpétuent ainsi un manque chronique de protéines, d’huiles, de matières grasses, de vitamines et d’oligo-éléments essentiels dans la plupart des régimes alimentaires.

La production totale pour la principale récolte 2012 et les cultures attendues au début de la campagne 2013 devrait atteindre 5,8 millions de tonnes métriques, soit une amélioration de dix pour cent par rapport à l’année dernière. La mission estime à 507 000 tonnes métriques le volume des importations céréalières nécessaires pour répondre aux besoins alimentaires de base du pays.

Kisan Gunjal, économiste à la FAO et co-responsable de la mission, a indiqué que la Corée du Nord a encore besoin de l’aide internationale, mais elle est sur la bonne voie pour accroître sa production alimentaire et améliorer la nutrition.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous Crise alimentaire, L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
26/11/2014
Loading the player ...