Cameroun : l'ONU s'inquiète du sort des homosexuels

Écouter /

Navi Pillay, Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, s'est inquiété de l’intensification, ces derniers mois, du harcèlement, des arrestations et de l’emprisonnement des personnes suspectées d’être homosexuelles et du traitement réservé à leurs défenseurs au Cameroun. Le Code pénal camerounais considère comme criminelle toute relation sexuelle entre personnes de même sexe.

Navi Pillay demande à Yaoundé de se mettre en accord avec les engagements internationaux du pays en matière de droits de l’homme.

En décembre 2011, l'ONU a publié un rapport sur les droits de l'homme, l'orientation sexuelle et l'identité de genres. Elle appelle les gouvernements du monde entier à abroger toutes les lois discriminant les personnes à cause de leur orientation sexuelle et leur identité de genre ainsi qu'à garantir le respect de leurs droits fondamentaux. Selon ce rapport, 76 pays dans le monde ont, encore aujourd'hui, des lois utilisées pour criminaliser les personnes sur la base de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre.

(Extrait sonore : Cécile Pouilly, porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme)

Le dernier journal
Le dernier journal
22/07/2014
Loading the player ...