Bosnie-Herzégovine : le Conseil de sécurité souhaite davantage de progrès

Écouter /

Le Conseil de sécurité a examiné ce matin la situation en Bosnie-Herzégovine avec notamment l'exposé du Haut Représentant pour la Bosnie-Herzégovine, Valentin Inzko qui s'est félicité de la poursuite, au cours de l'année écoulée, d'une relative stabilité dans le pays même si le blocage des institutions ne cesse d'inquiéter.

Les représentants des États Membres du Conseil ont ensuite pris à la parole à l'instar de Martin Briens, le Représentant permanent adjoint de la France auprès des Nations unies qui, tout en réaffirmant le soutien de son pays aux efforts du Haut Représentant, a souligné la nécessité de progresser en rappelant les perspectives d'intégration européenne de la Bosnie.

Il a fait valoir qu'une nouvelle phase d'instabilité politique s'est ouverte cet été. Selon lui, la rhétorique nationaliste continue d'alimenter la tension et les soupçons et détourne les efforts des autorités des réformes nécessaires. La France regrette et condamne ces excès de langage. Mais pour autant, elle ne partage pas les craintes exprimées dans le rapport du Haut Représentant, qui lui semblent excessives, d'autant que les tensions politiques n'ont à aucun moment remis en cause le climat de sécurité. La France estime que les défis politiques restent nombreux. Elle est d'avis que, plus que jamais, la réponse à ces défis réside dans la concrétisation de la perspective européenne offerte à ce pays.

(Extrait sonore : Martin Briens, Représentant permanent adjoint de la France auprès des Nations Unies)

Le dernier journal
Le dernier journal
20/08/2014
Loading the player ...