Asie du Sud-Est : la déclaration des droits humains, pas conforme aux normes internationales

Écouter /

Logo ASEAN

La Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme a salué lundi 19 novembre, l’engagement renouvelé des dirigeants de l'Association des Etats de l'Asie du Sud-Est (ANASE), à l’universalité des normes des droits humains. Mais Navi Pillay craint que le texte de la déclaration des droits humains adoptée récemment par cette organisation régionale ne soit pas vraiment conforme aux normes internationales.

Réunis à Phnom Penh, la capitale du Cambodge, les dirigeants de l’ANASE ont adopté dimanche 18 novembre la déclaration des droits de l'homme de leur organisation qui couvre quelque 600 millions de personnes à l’intérieur des frontières de l'ANASE qui est composé de dix Etats membres.

Plus tôt ce mois-ci, Navi Pillay a attiré l’attention sur les éléments de la déclaration des droits humains de l'ANASE qui n’atteignent pas les normes internationales. La Haut Commissaire a lancé un appel aux leaders de cette organisation pour qu'ils revoient cette déclaration. Navi Pillay a exprimé son inquiétude sur le manque de consultation inclusif et constructif avec la société civile dans la région au cours de la préparation du texte de ladite déclaration.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
24/10/2014
Loading the player ...