Afrique du Sud : l'OIM lance une campagne de sensibilisation sur les migrants

Écouter /

En partenariat avec le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) et la ville de Johannesburg, l'Organisation internationale pour les migrations a lancé, aujourd'hui en Afrique du Sud, une campagne visant à sensibiliser la population sud-africaine au fait que les migrants font partie intégrante de la société sud-africaine. Grâce au slogan « Je suis aussi un migrant », la campagne, qui se déroulera jusqu'au 18 décembre, Journée internationale des migrants, met en évidence le fait que presque tous les Sud-Africains sont soit des migrants, soit issus de familles migrantes.

« Que vous ayez migré depuis la province du Limpopo vers celle de Gauteng à la recherche d'un emploi, ou depuis un autre pays vers l'Afrique du Sud pour fuir un conflit ou pour une vie meilleure, ou encore que vous vous soyez exilé pendant l'Apartheid pour vous battre pour la liberté, ou que vous ayez envoyé vos enfants étudier à l'étranger, vous êtes, nous sommes des migrants, et « je suis aussi un migrant » » déclare le Dr. Erick Ventura, chef de mission par intérim de l'OIM en Afrique du Sud.

Par le biais de la poésie, dont les plus belles œuvres seront publiées dans un livre, et en partenariat avec les médias, la campagne aidera à promouvoir la paix et la diversité en permettant aux communautés sud-africaines de reconnaître que nous sommes tous, ou avons tous été, des migrants, et que la migration doit donc être accueillie comme une part de notre existence.

De nombreuses campagnes précédentes avaient pour but de convaincre les communautés d'accueil d'accepter et d'accueillir les migrants, malgré leurs différences. Les responsables de la campagne soutiennent que s'il est vrai que la diversité que les migrants apportent est enrichissante, il est aussi vrai que de nombreuses similarités existent entre les migrants et les communautés d'accueil.

« La pensée Ubuntu n'a pas de nationalité et ne connaît pas de frontières. Nous partageons tous la responsabilité de respecter les droits fondamentaux de chacun, quelles que soient nos origines. Nous sommes tous des migrants et contribuons, en tant que tels, à l'économie mondiale et à la diversité culturelle de la planète », a ajouté Dr. Erick Ventura.

« Nous sommes tous des migrants et la migration concerne tous les pays. Combien d'entre nous vivent aujourd'hui dans la ville où sont nés nos arrière grands-parents ? Pas beaucoup. Nous sommes tous enfants, petits-enfants ou arrière petits-enfants de migrants. Rares sont ceux qui s'installent au même endroit pendant plusieurs générations. La migration fait partie de l'ADN de l'humanité. La migration n'est pas une anomalie : c'est l'état normal de la condition humaine sur cette planète », déclare François Crépeau, Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits fondamentaux des migrants, cité dans ce communiqué de presse.

(Interview : Jean-Philippe Chauzy, porte-parole de l'OIM à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Classé sous Reportages.
Le dernier journal
Le dernier journal
23/07/2014
Loading the player ...