UPU : il faut que les postes œuvrent pour l'inclusion financière

Écouter /

Selon une étude publiée mardi 2 octobre par l’UPU, l'Union postale universelle, un milliard de personnes sont titulaires d’un compte bancaire par le biais du réseau postal. Et, bien que ce réseau bénéficie du plus grand nombre de points de contact au monde, il est sous-utilisé en matière d’inclusion financière.

L’étude, présentée à l’occasion du 25ème Congrès postal universel à Doha, précise que seuls 51 opérateurs postaux à l’échelle mondiale proposent aujourd’hui des services financiers basés sur les comptes. Pourtant, avec 660.000 points de contacts, les postes et leurs filiales financières arrivent au deuxième rang après les banques pour leur capacité à contribuer à l’inclusion financière. Le Fonds monétaire international (FMI) recense 523.000 succursales bancaires et guichets automatiques dans le monde.

Le rapport note que des centaines de millions de personnes utilisent la poste pour envoyer ou recevoir des transferts d’argent ou payer des factures administratives ou liées aux services publics, sans détenir un compte d’épargne postale.

La semaine dernière, le Congrès postal universel, autorité suprême de l’UPU, a adopté une résolution encourageant les pays-membres de l’Union à continuer à développer les services financiers. Il a reconnu leur importance pour réduire la pauvreté et leur capacité à stimuler la croissance des petites et moyennes entreprises.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...