Tuberculose : 20 millions de vies sauvées grâce à la lutte et aux soins antituberculeux

Écouter /

(Photo : OMS)

Vingt millions de personnes seraient aujourd'hui en vie uniquement grâce à la lutte et aux soins antituberculeux. C'est l'une des conclusions du Rapport sur la tuberculose dans le monde 2012 publié ce mercredi 17 octobre par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). En l'espace de 17 ans, 51 millions de personnes ont été traitées et soignées contre cette maladie. Et l'OMS note que sans ce traitement, 20 millions de personnes seraient décédées ».

Malgré ces résultats encourageants, l'OMS avertit que la lutte contre la maladie dans le monde reste fragile. « La dynamique créée pour faire échec à cette maladie est en réel danger. Nous sommes aujourd'hui à la croisée des chemins, vers l'élimination de la tuberculose de notre vivant ou vers des millions de décès supplémentaires dus à la maladie» a déclaré Dr Mario Raviglione, Directeur du Département OMS Halte à la tuberculose.

Les nouvelles données confirment que la tuberculose reste la principale maladie infectieuse mortelle aujourd'hui. Les résultats font apparaître une baisse continue du nombre de personnes malades de la tuberculose, mais toujours une charge mondiale considérable avec 8,7 millions de nouveaux cas en 2011.

Le rapport note également que 1,4 million de décès sont dus à la tuberculose, dont 500 000 femmes, ce qui montre que la maladie est l'une des principales causes de mortalité pour les femmes. Le document montre une diminution des taux d'incidence et de mortalité dans les six Régions OMS, bien que les Régions africaine et européenne ne soient pas encore en voie d'atteindre l'objectif consistant à réduire de moitié la mortalité par rapport à 1990 d'ici 2015.

Le rapport souligne aussi des progrès toujours très lents dans la riposte à la tuberculose multirésistante, avec seulement un patient sur cinq diagnostiqué dans le monde.

Le Rapport souligne les succès remportés par certains pays – parmi lesquels le Cambodge, qui a enregistré une baisse de 45 % de la prévalence de la tuberculose entre 2002 et 2011.

Le Rapport se félicite de la mise en service au niveau mondial d'un nouvel outil de diagnostic qui permet de dépister la tuberculose, y compris la tuberculose multirésistante, en à peine 100 minutes. L'adoption de ce test d'amplification de l'acide nucléique (TAAN) ou test à la « à la minute » devrait encore s'accélérer suite à la baisse récente de 41 % du prix. Les outils de prévention, de dépistage et de traitement de toutes les formes de tuberculose progressent effectivement dans la filière de recherche-développement, estime-t-il.

Mais l'élaboration de ces nouveaux outils a un prix – et le Rapport observe qu'il existe un déficit de financement de US $1,4 milliard par an pour la recherche développement, sans oublier le déficit de financement de $3 milliards par an entre 2013 et 2015 qui pourrait avoir de graves conséquences pour la lutte antituberculeuse.

(Extrait sonore : Dr. Philippe Glaziou, Unité de suivi et d'évaluation de la Tuberculose, Département Halte à la Tuberculose, OMS ; Propos recueillis par Alpha Diallo)

Écouter /
Classé sous Reportages, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...