Soudan du Sud : les opérations de rapatriement de Renk vers Juba continuent

Écouter /

 

De jeunes déplacés sud soudanais.

Les opérations de rapatriement des réfugiés sud soudanais vers Juba se poursuivent. Un convoi fluvial transportant 900 rapatriés et leurs bagages devrait quitter, ce mardi, le port de Renk, dans l'Etat sud-soudanais du Nil supérieur pour un voyage de deux semaines à destination de Juba, la capitale du Soudan du Sud.

Ce convoi fluvial est le sixième organisé par l'OIM cette année depuis la ville frontalière de Renk pour aider les ressortissants sud-soudanais qui rentrent de République du Soudan à rejoindre leurs destinations finales. Depuis début 2012, l'OIM a aidé à transporter un total de 36 000 rapatriés bloqués depuis Renk et d'autres points d'entrée.

Bien que les convois aient permis de réduire le nombre de rapatriés vulnérables à Renk, on dénombre encore 13 660 personnes dans les camps de transit de la ville. Bon nombre cherchent désespérément à rejoindre le convoi fluvial de l'OIM, seul moyen de transport pendant la saison des pluies.

Le personnel médical de l'OIM examine les rapatriés qui embarquent à bord, 72 heures avant le départ, afin d'évaluer leur aptitude à voyager et prévenir la propagation de maladies contagieuses. Les personnes jugées non aptes à voyager en bateau sont rapatriés par voie aérienne pendant la saison humide ou par voie terrestre pendant la saison sèche.

Les enfants de moins de cinq ans sont en outre vaccinés contre la rougeole et la polio et reçoivent un complément de vitamine A pour renforcer leur système immunitaire ainsi qu'un traitement vermifuge. Des équipes médicales sont présentes à bord.

L'OIM a par ailleurs fourni un moyen de transport aérien à 45 personnes très vulnérables, dont des femmes enceintes et des personnes souffrant d'arthrite, de pneumonie, de malnutrition aigüe, d'asthme et d'autres affections.

A Renk, où l'OIM dirige trois cliniques dans les camps de transit, les conditions sanitaires se détériorent. Au cours de la semaine passée, 1 829 rapatriés se sont rendus dans les cliniques pour recevoir une aide médicale. Depuis juin 2012, l'OIM a fourni une aide médicale à 33 785 rapatriés à Renk.

Dès la fin de la saison des pluies, l'OIM prévoit d'accélérer le transport des rapatriés depuis Renk vers les états de l'ouest du Soudan du Sud en empruntant des itinéraires terrestres, qui doivent répondre à des conditions de sécurité adéquates.

(Extrait sonore : Jean-Philippe Chauzy, porte-parole de l'OIM à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...