Soudan : 32 morts et 52 personnes infectées par la fièvre jaune au Darfour

Écouter /

Une mère et son enfant dans un camp de déplacés du Darfour, au Soudan.

Quelque 32 personnes sont mortes de la fièvre jaune et 52 autres en sont infectées dans les Etats soudanais du Darfour central et du Darfour du Sud. « Selon les résultats des tests de laboratoire et les rapports transmis par les équipes médicales dans ces deux Etats sur les cas d’infection avec fièvre et hémorragie, le nombre de personnes infectées s’élève à 84, et au 30 octobre, 32 d’entre elles en sont mortes », a indiqué l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué.

Depuis la première semaine du mois d'octobre, ce sont sept localités des Etats soudanais du Darfour central et du Darfour du Sud sont touchées. Il s'agit des districts d'Azoom, Kass, Mershing, Nertiti, Wadi Salih, Zalingei et Nyala.

Les autorités soudanaises indiquent avoir pris des mesures nécessaires pour prévenir la propagation de la maladie. Des médicaments requis pour soigner les personnes infectées et lutter contre les moustiques vecteurs ont été fournis par le Ministère de la santé soudanaise.

Khartoum coordonne d'ailleurs avec l’Organisation mondiale de la santé afin de fournir des vaccins dans toutes les zones touchées par l’infection.

La fièvre jaune est une maladie virale qui sévit dans les régions tropicales d'Afrique et des Amériques. Elle touche principalement l'homme ou les singes et se transmet par la piqûre des moustiques.

Il n’existe pas de traitement spécifique de la fièvre jaune. Mais l'OMS recommande fortement la vaccination à titre préventif pour les voyageurs qui se rendent dans des pays d'endémie et aux habitants de ces pays.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...