Somalie : renforcer les nouvelles institutions et consolider la paix

Écouter /

Conseil de sécurité (Photo : ONU/Mark Garten)

Le Conseil de sécurité a examiné ce matin la situation en Somalie. Saisis du dernier rapport de l'AMISOM, la Mission de l'Union africaine en Somalie, dans lequel l'UA souhaite en particulier que le Conseil autorise la reconduction technique du dispositif d'appui pour une nouvelle période de quatre mois, les quinze ont d'abord entendu le Représentant spécial des Nations Unies pour la Somalie.

Intervenant par vidéoconférence de Mogadiscio, Augustine Mahiga, a souligné les succès obtenus notamment l'élection du Parlement et du nouveau Président Mohamed Sheikh Osman Jawara, mais aussi les nombreux défis à relever tels que la protection des civils, et notamment des journalistes, l'aide humanitaire aux deux millions de civils vulnérables et la nécessité de trouver de nouvelles ressources pour les opérations civiles indispensables à la consolidation de la paix.

Un renforcement des institutions et une exigence de répondre aux besoins et aux aspirations des Somaliens repris en cœur par les États Membres du Conseil, à l'instar de Kodjo Menan, le Représentant permanent du Togo auprès des Nations Unies. Ce dernier a insisté sur le manque de ressources malgré les efforts conséquents fournis par l'Union européenne.

Parmi les autres sujets de préoccupation mentionnés, figurent la piraterie au large des côtes somaliennes, les dernières poches de résistance, notamment autour de Baraawe, et l'urgence de stopper le commerce maritime illégal au profit des milices Al-Chabab, les activités de désarmement, de démobilisation et de réintégration des ex-combattants et déserteurs, l'évaluation des activités de l'AMISOM et l'examen stratégique mené actuellement par l'ONU concernant la Somalie pour la période allant de 2012 à 2016.

(Extrait sonore : Kodjo Menan, Représentant permanent du Togo auprès des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...