Sierra Leone : les quinze préparent la fermeture du Tribunal spécial

Écouter /

Le Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité s'est réuni ce mardi pour examiner la situation en Sierra Leone.

La réunion a été axée sur le processus de fermeture du Tribunal spécial pour la Sierra Leone, qui, une fois rendu le jugement du procès de Charles Taylor, l'ancien Président libérien, devrait se transformer en instance résiduelle et fermer ses portes.

Avant de débattre les quinze ont entendu les hauts responsables du Tribunal à commencer par sa Présidente, Shireen Avis Fisher.

Shireen Avis Fisher a commencé sont intervention en soulignant que rien n'était plus éloquent à l'occasion du 12ème anniversaire de la résolution 1325 du Conseil de sécurité, qui a inscrit les femmes dans ses considérations des conflits, que les quinze se retrouvent pour la première fois de l'histoire devant un Tribunal dont les hauts responsables sont toutes des femmes.

La présidente du Tribunal spécial a dressé un bilan positif des dix ans d'exercice de cette entité, soulignant que non seulement le Tribunal avait mené à bien son mandat, contribué à mettre fin à l'impunité, et emmené la Justice en Sierra Leone, mais que les Sierra Léonais eux-mêmes en faisaient de même. Selon une enquête menée en mai 2012, a précisé la Présidente, presque 80% estiment que le Tribunal spécial a accompli son mandat, alors que 91% pensent qu'il a contribué à apporter la paix dans leurs pays.

Aussi, selon Shireen Avis Fisher, parmi ses nombreux acquis le Tribunal a établi une jurisprudence importante sur les enfants-soldats, l'esclavage sexuel et les mariages forcés lors des conflits, les attaques contre les casques bleus, ainsi que l'impunité accordée aux Chefs d'État en fonction.

Le Tribunal est disposé à partager son expérience, a déclaré la Présidente, avant d'appeler les États Membres à s'inspirer de son expérience pour leurs propres systèmes nationaux.

Enfin, si le bilan est sans aucun doute positif, il faut faire attention, a averti Shireen Avis Fisher, car les acquis resteront fragiles si les responsabilités du Tribunal résiduel – garantissant la protection des témoins, la préservation des archives, et l'exécution des peines– ne sont pas assurées.

À noter qu'en fin de réunion les 15 ont, dans une déclaration présidentielle, exprimé leur appui en ce sens, appelant au financement urgent de la fin de mandat du Tribunal et reconnaissant l'importance du Tribunal résiduel à venir.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...