RDC : cinq civils tués et six casques bleus blessés par des présumés FDLR à Buganza

Écouter /

Bunagana, Nord Kivu, le 16 mai 2012, les forces spéciales jordaniennes sécurisent le périmètre de déploiement après les affrontements armés entre FARDC et les mutins qui occasionné la fuite de la population en Ouganda voisin malgré le déploiement des casques bleus (Photo : Sylvain Liechtin)

Une patrouille des Casques bleus de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) est tombée dans une embuscade tendue par des présumés rebelles rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), lundi 16 octobre, au village Buganza situé entre Nyamilima et Ishasha dans la province du Nord-Kivu. Ils étaient allés porter secours à cinq personnes tuées dans la même embuscade. Six casques bleus et un interprète de la patrouille ont été blessés.

Les cinq personnes tuées sont des commerçants revendeurs de poissons qui font leur trafic à vélo, précisent des sources locales. Ils allaient s'approvisionner à Nyakakoma au bord du lac Edouard. Ils sont tombés dans l'embuscade des présumés FDLR qui ont tiré sur eux. Tous seraient morts sur-le-champ.

Les casques bleus de la MONUSCO en patrouille, alertés par les coups de feu sont arrivés sur le lieu du drame. Les assaillants ont ouvert le feu sur eux. Des sources locales rapportent qu'il s'en est suivi un échange de tirs pendant près de trente minutes. Six Casques bleus et un interprète ont été blessés.

Des sources médicales de la MONUSCO affirment que tous les blessés ont été évacués vers Goma pour recevoir des soins.Les habitants de la région précisent que les corps des victimes restent encore abandonnés sur la route à Buganza. Les familles des victimes ont peur de récupérer les corps de leurs parents, craignant d'être la cible des présumés rebelles rwandais.

Au mois de mai dernier, onze Casques bleus ont été blessés dont sept grièvement par des éléments de la milice d'autodéfense populaire Raïa Mutomboki dans la province du Sud-Kivu. Ces derniers s'étaient mêlés à une foule de manifestants venus protester à la base d'opérations mobile de la MONUSCO à Kamananga, situé à 8 km de Bunyakiri, contre une attaque des rebelles FDLR qui avaient fait plus de dix morts la veille à Minjembe.

(Reportage : Evariste Mahamba de Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...