Prévention des catastrophes : la Journée internationale rend hommage à la résilience des femmes et des filles

Écouter /

A l'occasion de la Journée internationale de la prévention des catastrophes, célébrée le 13 octobre, plusieurs déclarations de hauts responsables de l'ONU sont publiées.

Ainsi, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, fait valoir que la célébration de la Journée internationale est l'occasion de mettre en lumière le rôle de premier plan qui revient aux femmes pour réduire les risques de catastrophe naturelle et informer de l'action engagée au niveau mondial pour y faire face.

Dans le monde entier, les femmes et les filles prennent l'initiative dans leur famille et leurs communautés pour réduire autant que faire se peut les risques, souligne Ban Ki-moon. Et de citer des exemples au Bangladesh, en Afrique du Sud, en Bolivie, au Viet Nam et au Japon.

Le Secrétaire général estime que de telles initiatives montrent bien qu'il est dans l'intérêt des communautés d'encourager les femmes à jouer un rôle de premier plan dans l'atténuation des risques liés aux catastrophes. Ce sera encore plus vrai à mesure que les changements climatiques s'intensifieront et que l'humanité devra faire face à davantage de phénomènes météorologiques extrêmes et de catastrophes. En conclusion, il déclare que les femmes et les filles sont bien la « force [in]visible de la résilience ».

De son côté, Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO, fait valoir qu'il faut tenir compte des préoccupations des filles et des femmes dans toute politique de réduction des catastrophes. Leur autonomisation est l'une des principales voies d'accès à des sociétés plus résilientes. Avec la multiplication des catastrophes et l'augmentation de leur impact, les filles et les femmes ne doivent plus seulement être visibles, elles doivent être actrices et chefs de file de la résilience, souligne Irina Bokova.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

 

 

 

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...