ONUDC : la criminalité transnationale brasse des milliards et fait des millions de victimes

Écouter /

Yury Fedotov, Directeur exécutif de l’ONUDC (Photo ONU/JC McIlwaine)

Le Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a déclaré que la criminalité se développe dans des pays où la primauté du droit, et d’autres institutions sont vulnérables aux criminels. Yury Fedotov a fait cette déclaration, lundi 15 octobre à Vienne, à l'ouverture de la sixième session de la conférence des parties à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée.

Ces crimes concernent essentiellement des femmes et des enfants victimes de la traite pour le sexe, des communautés locales dans les pays en développement dévastés par l’exploitation forestière illégale, et les proches et les amis des victimes du trafic illicite de la drogue.

“Nous sommes en mesure de chiffrer le coût de la criminalité transnationale organisée. Il est de US $ 870 milliards, mais nous ne pouvons pas calculer la misère et la souffrance causées à des millions de personnes par ces activités illicites», a déclaré Youry Fedotov.

Le Chef de l'ONUDC a lancé un appel aux États membres à faire preuve de créativité dans l’échange d’idées et d’informations pour plus d'efficacité dans la lutte mondiale contre la drogue et le crime. Pour lui, il faut un meilleur partage des renseignements et une meilleure protection des témoins et l’assistance aux victimes de la criminalité transnationale organisée.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous Droit et crime, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...