Mali : le Conseil de sécurité prend des mesures pour l'intégrité territoriale du pays

Écouter /

Le Conseil de sécurité

Les membres du Conseil de sécurité ont adopté à l'unanimité, vendredi 12 octobre, une résolution qui invite les groupes rebelles maliens à couper tout lien avec les organisations terroristes, notamment AQMI et les groupes qui leur sont affiliés. Le Conseil se déclare prêt à adopter des sanctions ciblées à l'encontre de tous groupes rebelles qui ne se conformeraient pas à cette disposition.

Les Etats Membres et les organisations régionales et internationales, y compris l'Union africaine et l'Union européenne, sont invité à travers cette résolution à prêter, dès que possible et de manière coordonnée, aux forces armées et aux forces de sécurité maliennes leur concours et leur savoir-faire, ainsi que leur appui en matière de formation et de renforcement des capacités, conformément aux exigences nationales. Le but étant de rétablir l'autorité de l'Etat sur tout le territoire, de défendre l'unité et l'intégrité territoriale du Mali et d'éloigner la menace que représentent AQMI et les groupes qui lui sont affiliés

Les quinze exigent dans ce texte que tous les groupes présents dans le Nord du Mali mettent un terme à toutes les violations des droits de l'homme et du droit international humanitaire, y compris les attaques ciblées contre la population civile, les violences sexuelles, les recrutements d'enfants soldats ainsi que les déplacements forcés.

La résolution du Conseil de sécurité demande aussi à Ban Ki-moon, le Secrétaire général de l'ONU, à mettre immédiatement à disposition des spécialistes de la planification militaire et des questions de sécurité, qui viendront aider la CEDEAO et l'Union africaine à procéder à la planification conjointe pour permettre la création de la force militaire internationale demandée par les autorités de transition maliennes.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...