Mali : Jan Eliasson renouvelle l'engagement des Nations Unies

Écouter /

Le Vice-Secrétaire général des Nations Unies, Jan Eliasson, s'est exprimé devant la presse à Genève sur sa participation la semaine dernière à la réunion du groupe de suivi sur le Mali et sur son séjour à Bamako.

Jan Eliasson a estimé que la situation au Mali ne peut être dissociée du contexte plus large de l'ensemble de la situation dans la région du Sahel, mais s'est félicité du fait que la réunion sur le Mali a pu se passer sur place, au pays et avec les Maliens.

Selon Jan Eliasson, les Nations Unies, l'Union africaine et la CEDEAO parlent d'une seule voix et n'ont qu'un objectif commun : aider les autorités du Mali à rétablir l’ordre constitutionnel et à restaurer l'unité nationale et l'intégrité territoriale du pays.

Le soutien proposé est exprimé de différentes façons, dont celui au processus politique. Les partenaires du Mali cultivent l'espoir que certains groupes du nord se dissocieront des groupes terroristes et contribueront de la sorte à les isoler.  A cela s'ajoutte un soutien à la planification d'une éventuelle mission militaire.

Jan Eliasson a rappelé qu'il reste 35 jours pour la soumission d'un rapport au Conseil de sécurité sur la mise en œuvre de la résolution 2071 ; rapport qui permettra ensuite au Conseil de se prononcer sur l'opération militaire dans le nord du Mali.

Le numéro 2 des Nations Unies a également évoqué le contexte plus global dans la région du Sahel, où 18 millions de personnes sont à risque et où 1 million d'enfants souffrent de faim et de malnutrition.

Il a rappelé à ce propos qu'un simple verre d'eau est un luxe pour 784 millions de personnes dans le monde et que 2,5 milliards de personnes ne disposent pas d’assainissement, ce qui cause chaque jour la mort de 3000 enfants âgés de moins de 5 ans.

(Mise en perspective : Maha Fayek)

 

Le dernier journal
Le dernier journal
16/04/2014
Loading the player ...