Maldives : le meurtre d'un député condamné par l'Union interparlementaire

Écouter /

L’Union interparlementaire (UIP) a condamné mardi l’assassinat d’un membre du Parlement des Maldives survenu plus tôt dans la journée. L’UIP dit que la mort d'Afrasheem Ali constitue le dernier acte et le plus tragique de la violence dans un pays frappé depuis le début de l'année par une crise politique sans précédent.

Afrasheem Ali, élu du Parti progressiste des Maldives est le premier membre du Parlement à être tué, même si les tensions politiques constantes dans l'archipel de l’océan Indien se sont déjà traduites par de graves actes de violence.

L’UIP se dit gravement préoccupée par les informations selon lesquelles d’autres députés reçoivent des menaces de mort, y compris par la voie des médias sociaux tels que Twitter.

Selon l’UIP, un certain nombre de députés des Maldives sont enregistrés auprès de la Commission des droits de l’homme des parlementaires en raison de la violence, de l’intimidation et du harcèlement politique qu'ils subissent.

L’UIP lance un appel pour que cessent toutes les violences et demande à tous les partis politiques de faire preuve de retenue.

(Extrait sonore : Martin Chungong, Directeur des programmes au sein de l'Union interparlementaire; propos recueillis par Dianne Penn)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...