« L'Afrique peut contribuer à se nourrir elle-même », selon un rapport de la Banque mondiale

Écouter /

Selon un récent rapport de la Banque mondiale, les exploitants agricoles africains pourraient produire suffisamment de denrées alimentaires pour nourrir le continent et éviter de futures crises dans ce secteur. Cela à condition que les pays africains lèvent les restrictions au commerce transfrontalier de produits alimentaires au sein du continent.

La Banque mondiale estime que l'Afrique pourrait aussi générer 20 milliards de dollars de recettes annuelles supplémentaires si ses dirigeants parviennent à s'entendre pour supprimer les obstacles à la redynamisation du commerce régional.

Avec pas moins de 19 millions de personnes vivant sous la menace de la faim et de la malnutrition dans la région du Sahel, le rapport de la Banque mondiale invite instamment les dirigeants africains à faciliter les échanges afin que les denrées alimentaires puissent circuler plus librement entre les pays et des zones fertiles à celles où les communautés souffrent de pénuries alimentaires. La Banque mondiale prévoit que la demande de produits alimentaires doublera d'ici à 2020 en Afrique, les populations quittant de plus en plus les campagnes pour s'installer dans les villes du continent.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...