Ivan Simonović : le Nord du Mali est le théâtre de violations systématiques

Écouter /

Ivan Simonović, Sous-Secrétaire général de l’ONU aux droits de l’homme vient d’achever une visite de quatre jours au Mali. Il a affirmé que le nord du pays, contrôlé par des groupes armés dont certains sont liés à Al-Qaïda, est devenu le théâtre de violations systématiques des droits humains, en particulier à l’encontre des femmes.

Ivan Simonović a précisé que les exactions se poursuivaient dans le nord, même si leur caractère, leur prévalence et leur nature ont changé de façon significative.

Au début du conflit, quand les rebelles Touarègues du Mouvement pour la Libération de l’Azawad (MNLA) ont pris le contrôle du nord, des cas d’exécutions sommaires de militaires, des viols, des pillages, des déplacements forcés de populations et des recrutements forcés de mineurs ont été enregistrés.

Toutefois, les violations étaient plutôt sporadiques. Mais depuis que les groupes islamistes tels qu’Ansar Dine, le Mouvement pour l’unité du djihad en Afrique occidentale, ou Al-Qaïda au Maghreb islamique ont pris le contrôle du nord. Les exactions sont de nature différente. La restriction des droits civils et politiques s’accentue sévèrement, en raison de l’imposition d’une interprétation radicale de la charia et des peines cruelles et inhumaines sont systématiquement appliquées, telles que des exécutions, des amputations et des lapidations.

Durant sa mission, le Sous-Secrétaire général de l’ONU aux droits de l’homme a mis un accent particulier sur les violations des droits des femmes. Elles sont les premières victimes de la crise actuelle. .

Les enfants ont aussi souffert en raison du conflit. Suite à la fermeture des écoles dans le nord, après la fuite de nombreux enseignants.

Mise en perspective : Maha Fayek

 

Classé sous Droit et crime, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...