Goma: 1 200 ménages de déplacés privés d'eau potable

Écouter /

(Photo : ONU)

Plus de mille deux cents ménages de déplacés vivant dans le site du Lac vert, situé à environ 20 kilomètres au sud-ouest de la ville de Goma au Nord-Kivu, souffrent d'une carence en eau potable. Ils appellent les organisations humanitaires à leur venir en aide. Le service provincial de la protection civile a promis de décanter la situation.

La carence en eau potable est observée depuis deux mois dans ce site. Selon le président du comité des déplacés, Jérôme Masalio, pour trouver de l'eau, il faut parcourir au moins 6 kilomètres à pied.

Des milliers de déplacés sont ainsi exposés aux différentes maladies d'origine hydrique. Jérôme Masalio a expliqué que ces derniers utilisent l'eau impropre du lac vert pour différents besoins:

«L'eau du lac vert est impropre à la consommation. Mais, nous l'utilisons parce que nous n'avons pas de choix. Nous demandons aux ONG d'intervenir pour que nous ayons de l'eau comme dans d'autres sites des déplacés.»

Le service provincial de la protection civile a reconnu les faits. Son coordonnateur, Joseph Makundi, a annoncé l'approvisionnement imminent du site par les eaux du Lac Kivu:

«MSF Hollande a reçu une accréditation de la part du gouvernement provincial pour l'eau, l'hygiène et l'assainissement. Au stade actuel, les analyses sont en cours afin de trouver les possibilités de connecter ces gens à la tuyauterie qui va vers Mugunga.»

Les déplacés du site Lac vert sont venus des groupements Ufamando 1er et 2è dans le territoire de Masisi au Sud-Kivu. Ils ont fui dans leurs localités des affrontements récurrents entre les Mai-Mai Nyatura et Raia Mutomboki en août dernier.

(Reportage de Radio Okapi)

Classé sous L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
21/11/2014
Loading the player ...