Francophonie: Filippe Savadogo évoque les enjeux du Sommet de Kinshasa

Écouter /

A bâtons rompus aujourd'hui avec l'Ambassadeur Filippe Savadogo, le Représentant permanent de l'OIF, l'Organisation internationale de la Francophonie, auprès des Nations Unies à New York. A la veille de la tenue du 14eme Sommet de la Francophonie ; Sommet qui se tient pour la toute première fois en Afrique centrale, plus précisément à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, Savadogo revient, entre autres, sur l'apport de l'OIF pour préserver l'environnement mondial et promouvoir les économies des pays membres de cette organisation. Il s'exprime aussi sur le rôle que peut jouer l'OIF dans la résolution des conflits notamment en RDC, ainsi que sur le fameux FESPACO.

La Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement des pays ayant le français en partage, communément appelée « Sommet de la Francophonie », est l'instance suprême de la Francophonie. Outre le Sommet, les deux autres instances consacrées par la Charte de la Francophonie sont la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF) et le Conseil permanent de la Francophonie (CPF).

Le Sommet se réunit tous les deux ans. Il est présidé par le chef d'Etat ou de gouvernement du pays hôte jusqu'au Sommet suivant. Il statue sur l'admission de nouveaux membres de plein droit, de membres associés et de membres observateurs à l'OIF. Le Sommet définit les orientations de la Francophonie. Il adopte toute résolution nécessaire au bon fonctionnement de la Francophonie et à la réalisation de ses objectifs. Enfin, il élit le Secrétaire général de la Francophonie.

Deuxième pays africain par son étendue, après l'Algérie, soit 2.345.409 km2, la République Démocratique du Congo en est le troisième par sa démographie. Elle partage une frontière commune avec neuf pays au cœur du continent. Une position pour le moins stratégique ! Elle célèbre son indépendance le 30 juin 1960.

L'unité nationale est incarnée par celle du bassin du fleuve du même nom que le pays. Le Congo compte quelques 250 langues, dont 167 sur les 450 langues bantoues répertoriées par les spécialistes, ainsi que 26 langues oubanguiennes, appelées jadis soudanaises ; 17 nilo-sahariennes et, 2 nilotiques. Cette belle diversité est à la base de la richesse des traditions congolaises.

(Extrait sonore : Ambassadeur Filippe Savadogo, Représentant permanent de l'OIF auprès des Nations Unies à New York ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous Reportages.
Le dernier journal
Le dernier journal
25/07/2014
Loading the player ...