FIDH : Sidiki Kaba a rencontré le Premier ministre ivoirien

Écouter /

''Que la justice puisse s'exercer dans l'indépendance et dans l'impartialité…'', c'est en résumé, les propos tenus par le président d'honneur de la FIDH, la Fédération internationale des droits de l'homme, Sidiki Kaba, à sa sortie d'audience avec le Premier ministre de la Côte d'Ivoire. Cependant il se réjouit des avancées observées en matière de sécurité.  

Avocat sénégalais, Sidiki Kaba est le premier africain élu en 2001 comme président de la Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH).
Sidiki Kaba est né le 21 Août 1950 à Tambacounda  où il a fait ses études primaires, puis ses études secondaires au lycée Van Vollenoven de Dakar sanctionnées par le baccalauréat en 1972. Il est diplômé des universités d'Abidjan et de Dakar où il a obtenu trois licences en Droit, Philosophie, et Lettres modernes et une maîtrise en Droit des affaires. Admis en 1980 au barreau de Dakar, après une expérience d'enseignant menée de pair avec des études supérieures comme professeur de français au collège Aké Loba d'Abidjan de 1975 à 1978, il sera élu membre du conseil de l'ordre de 1985 à 2000.  Il milite au Sénégal et sur le continent africain depuis 1981, date à laquelle il intègre la section sénégalaise d’Amnesty international avant de rejoindre l'Organisation nationale de défense des droits de l'Homme (ONDH) qu'il va présider de 1995 à 2000, après en avoir été vice-président de 1987 à 1995.

Sidiki Kaba est élu président de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme, à l’âge de 51 ans à l’issue du 34e congrès, en janvier 2001. Première organisation internationale de défense des droits de l'Homme au monde créée en 1922 à Paris, la FIDH regroupe aujourd'hui 141 ONG dans plus de 100 pays.

(Extrait sonore: Sidiki Kaba, président honoraire de la FIDH)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...